Comment réduire votre empreinte carbone liée au numérique ?

Selon le dernier rapport du GIEC, le numérique représente désormais 4% des gaz à effets de serre et risque de doubler d’ici 2025. Cette constatation sonne le glas de l’illusion que le virtuel est virtuel. Il semble désormais bien concret. Cet univers numérique qui ne cesse de nous promettre gratuit et illimité aurait donc des limites et un coût ? Tout ce que nous stockons numériquement serait donc quelque part et notre consommation aurait donc une conséquence sur notre planète ?

C’est un peu la fin d’une légende. 

Et pourtant, s’il est certainement grand temps d’adopter un usage plus réfléchi et plus économe, nous pouvons facilement réduire drastiquement notre impact sans nous priver. Et nous allons vous donner quelques idées de ce que vous pourriez faire pour ça.

1. Rallonger la vie de vos appareils et recyclez-les

Les appareils informatiques (ordinateurs, tablettes, smartphones) ont un impact considérable sur l’environnement. C’est dû notamment à leur fabrication et aux métaux qui les composent. Ils sont rares et nécessitent une énergie considérable pour les extraire des mines. Alors pensez-y quand vous souhaitez changer d’appareil ou en acheter un nouveau : en avez-vous vraiment besoin ? Si c’est non, garder l’actuel. Si c’est oui, alors pensez à recycler, que les éléments recyclables puissent l’être !

La société nous a beaucoup poussé à changer très régulièrement nos appareils ces dernières années. Il est temps de revenir sur ces pratiques tout sauf économiques et écologiques : gardez vos appareils informatiques aussi longtemps que possible et n’en achetez pas plus que nécessaire.

2. Eteindre et débrancher vos appareils

Une autre pratique qu’on a adoptée facilement ces dernières années : ne plus rien éteindre. Là aussi, si la veille peut être confortable pour notre usage, pensez bien que c’est vraiment du gaspillage énergétique. Appuyer sur le bouton off n’est peut-être pas si contraignant après tout, si ?

3. Faire évoluer vos pratiques de navigation

La facilité de navigation via les moteurs de recherche et leur performance nous incite à passer par eux constamment. La majorité d’entre nous ne saisit plus une url dans la barre de navigation ni ne passe par ses favoris ou son historique. Ce qui est bien dommage : chacune de nos recherches consomme beaucoup d’énergie et l’ajout d’une étape supplémentaire n’est évidemment pas neutre non plus :

  • Accès direct : accès direct au site
  • Accès via recherche : accès au moteur de recherche + recherche + accès au site

D’après l’agence parisienne du climat, on divise par 4 la consommation énergétique d’une requête web en passant par un accès direct

Donc pensez à 

  • mettre en favoris les sites que vous consultez fréquemment 
  • passez par votre historique 
  • faites fonctionner votre mémoire pour saisir les urls 

dès que c’est possible.

Dans le même esprit, évitez de démultiplier les onglets ouverts, vous diviserez d’autant votre consommation.

4. Télécharger les médias que vous aimez

La consommation de musique et vidéo en streaming a envahi notre quotidien. L’offre est de plus en plus abondante en terme d’abonnements illimités. La vidéo consomme beaucoup d’énergie, encore plus la vidéo en ligne :

  • en streaming : vous visionnez/écoutez un média qui est stocké sur des data centers on sait où
  • en téléchargement : vous sollicitez une fois les data centers et ensuite, le média est sur votre appareil.

Alors quand vous souhaitez profiter plusieurs fois d’une musique ou d’une vidéo, téléchargez-la !

5. Stockez ce dont vous avez besoin

L’abondance d’espace sur le web nous incite à ne jamais rien supprimer.

Mails, photos, fichiers, nous gardons tout. Si certains disent que supprimer ses données a un impact dérisoire, chez Advise Me Up, nous ne sommes pas de cet avis. Nous sommes convaincus que si nous sommes tous attentifs à consommer ce dont nous avons besoin, mais pas plus, nous ferions un énorme progrès pour notre société et pour la planète. 

Alors commençons par stocker ce dont nous avons besoin sur nos supports numériques (mails, disques durs, espace drive, cloud, etc.) et uniquement ce dont nous avons besoin !

Notre planète a besoin de chacun de nous ! Les 5 gestes que vous nous proposons ont été choisis parmi beaucoup d’autres et ne concernent que le numérique. 

Pour aller plus loin :

On compte sur vous tous !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.